Série tunisienne : « Dar Nana » ou faire rire sans vulgarité :

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La nouvelle série ramadanesque de « Nessma » intitulée « Dar Nana » réalisé par Mohammed Ali Mihoub (assistant réalisateur « Al Dawama ») marque beaucoup de points sur plusieurs niveaux et ça, dès le premier épisode de la série.

Dès les premières séquences, « Dar Nana » nous lance dans un tourbillon d’évènements où les personnages se fusillent pour un oui ou pour un non ce qui est loin d’être nouveau dans les feuilletons tunisiens.La présence de Mohammed Ali Ben Jemaa (Nejib) est largement imposée grâce à son jeu d’acteur irréprochable. Celui ci détient  le rôle d’un majordome plus soucieux à son apparence qu’aux mots qui n’hésitent pas à lâcher pour brûler le cœur enthousiaste de la pétillante Rabeb Srairi qui joue le rôle d’une gouvernante  à qui le mariage reste la seule pensée bien collé au cerveau dans la grande maison de Nana.

Sous tensions pour l’album photo sacré de Nana (Mouna Noureddine) des personnages font de tout leurs possibles afin de se l’approprier avant « les élections ». Avec une intrigue très farfelue et un joli casting, Dar Nana a tout pour plaire notamment la beauté de l’image qui crée une vive animation dans la série.

Habituée à un humour aussi vulgaire que misogyne et régionaliste, la télé tunisienne régale cette fois ci avec des plaisanteries purement tunisiennes sans rabaisser l’image de la femme ni copier les jeux de mots qu’on voit tous les jours sur Facebook.

Share.

Leave A Reply