CAN 2019: Une édition exceptionnelle ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Seulement quelques heures nous sépare du premier coup de sifflet de la 34 eme édition de la coupe d’Afrique des nations de football, qui se déroulera aux pays des pyramides, en Egypte du 21 Juin au 19 Juillet prochain.

La nouvelle édition va permettre à trois petits nouveaux de gouter à l’ambiance du tournoi continental cette année, le Burundi, le Madagascar et la Mauritanie connaitront leurs premiers participations, les petits poucets vont essayer faire simple figuration face aux habitués de la compétition.

Cette édition sera exceptionnelle puisque,  pour la première fois depuis la création de la compétions en 1957, 24 nations se disputeront le titre africain et se répartiront sur 6 groupes.

Les 52 matches auront lieu sur 6 terrains au Caire, à Suez, à l’Ismailia, Alexandire et Port-Said, le stade international du Caire avec la plus grande capacité pouvant atteindre les 74 milles spectateurs.

Les pharaons dominent cette compétition avec 7 couronnements suivis des lions camerounais tenant du titre avec 5 coupes. Les égyptiens ont aussi un autre record celui de trois sacrement consécutifs (2006,2008,2010).

Les pharaons détiennent aussi le record de matchs sans défaite, ils ont réussi à garder leur invincibilité pendant 19 matchs avec 17 victoires et 2 matchs nuls.

Seuls deux joueurs égyptiens ont pu gagner le trophée à quatre reprise Essam el Hadary et Ahmed Hassan (1998, 2006, 2008,2010), Hassan Shehata à son propre record mais en tant que sélectionneur de l’équipe national égyptienne, l’ancien attaquant du Zamalek est l’entraineur ayant gagné le plus la compétition africaine avec trois sacrements (2006,2008,2010) en ex aequo avec le coach ghanéen Charles Gumi Gyamfi .

Parmi les rares ayant gagné la compétion en tant que joueur et en tant qu’entraineur ont tombe encore une fois sur un égyptien aussi, Mahmoud el-Gohari il a soulevé le trophée en 1959 en tant qu’ attaquant de la sélection égyptien et en 1998 en tant que coach.

En 1994 en Tunisie, le 28 mars, les égyptiens ont marqué l’histoire encore une fois grâce au but le plus rapide jusqu’à maintenant face au gabonais, 23 seconde seulement ont suffi à Aymen Mansour pour ouvrir le compteur, le match s’est terminait sur une la large victoire (4-0).

Le Cameroun est le champion en titre, les lions sont les dauphins des égyptiens avec 5 sacrements (1984 ,1988, 2000 ,2002 ,2017)

Le roi de la jungle de cette compétition est bel et bien un lion, l’emblématique numéro 9 Samuel Eto’o est le meilleur buteur de l’histoire de la compétition avec 18 réalisations.

Le pays d’Afrique central détient un autre record grâce à un autre joueur, son capitaine éternel Rigobert Song ayant joué le plus de matchs dans les compétitions africaines avec 36 matchs .

La sélection Camerounaise a réalisé aussi un exploit avec celle des éléphants ivoiriens, les deux nations ont gardé leurs filets vierges, sans concédé le moindre but, le Cameroun en 2002 et la cote d’ivoire en 2012.

Les ghanéens ont de quoi en être fier aussi, les Blacks stars détiennent le record de plus de participations consécutives en demi finals (6) depuis 2008 jusqu’à présent les ghanéens n’ont pas loupé le carré d’or, ils ont également un autre record, la coté d’or a réussi à se qualifié en final 4 fois de suite  (1963-1965-1968-1970).

L’édition qui a connu plus de but ayant connu le plus grand nombre de but et celle de 2008 au Ghana, 99 buts étaient inscrits.

Le plus grand nombre de but inscrit dans un seul match était en 1963, l’Egypte qui s’opposait  au cote d’ivoire avait gagné le match sur le score de 6-3 , le joueur ayant marqué le plus grand nombre dans une seule édition est zaïrois, il s’agit de l’ancien attaquant de Vita Club Pierre Ndaye Mulamba .

En ce qui concerne les tirs au but , la plus longue séance  remonte à 2006, après un match de parité entre le Cote d’ivoire et le Cameroun, un but partout après les prolongations, les lions et les éléphants se sont tenus tète a tète même au tirs aux but, mais finalement, la chance sourit aux ivoiriens qui remporte le match  12 à 11.

On ne peut pas parler de coupe d’Afrique sans citer l’ambiance et les spectateurs africains, la meilleur affluence qu’un coupe d’Afrique n’a jamais connu été lors de l’édition de 1980, 735.000 spectateurs ont répondu présent  à la fête continental en Nigeria, soit en moyenne 46 mille spectateurs par match, mais le match qui a  connu le plus de spectateur été en 1986 précisément au stade international du Caire, une final qui opposé le pays hôte, l’Egypte au Cameroun avec un certain arbitre tunisien Ali Bennaceur comme juge. Le match s’est terminé sur match nul avec les tirs but pour conclure ce festival et un couronnent égyptien à la fin  (5-4).

 

En ce qui concerne la Tunisie, les aigles de Carthage n’avaient  pas participé aux premières édition de la CAN, et c’est en 1962 que les tunisiens débarquent en Ethiopie pour une première participation, le premier but était face au pays hôte à la 13 -ème minute des pieds de l’attaquant de AS Marsa à cette époque Ammar Meerichkou, malgré un avantage de 2-0 , les aigles ont fini par abdiquer et s’inclinent finalement 4-2.

Les prodiges du coach yougoslave Frane Matosic ne rentreront pas bredouilles, ils finissent troisième en s’imposant 3-0 face au Ouganda.

L’équipe national tunisienne détient un record négatif, il s’agit du nombre de non qualification d’affilé à la Can , 14 fois de suite notre équipe national avait raté sa qualification pour la complétion africaine..

 

 

 

 

 

 

 

Share.

About Author

Leave A Reply