Interview Artista #01 : Cleef Mbadinga

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Véritable machine, Cleef Mbadinga figure parmi les producteurs aux talents irréfutable. Plus connu sous le Pseudo I-PKU (se prononce Ipékou) Mbadinga Koumba Souvi est un producteur, compositeur de musique, ingénieur de son ainsi que Songwriter. Comme il le déclare, Cleef fait profiter ses services aux habitants de la terre et a décidé de nous accorder une interview.

Qu’est ce qui fait la différence entre un producteur de musique des autres producteurs artistiques ?

Je pense qu’un producteur de musique doit être habile à se connecter à n’importe qui musicalement parlant et en sortir quelque chose représentant ainsi la personnalité de celle-ci. Par exemple, tu peux avoir une personne super timide qui vient te voir disant qu’elle veut faire des chansons. Si tu associes sa timidité au calme, tu vas faire des chansons soft pour elle. Tu essaies donc de puiser le fond sa personne pour avoir une certaine qui selon moi pourrait être son meilleur caractère expressif et faire en sorte d’opposé entre sa persona timide et sa musique, ça surprend… Ne pas oublier aussi de trier de bonnes idées, les musiciens viennent avec plein d’idées magnifiques, tu dois avoir l’audace de faire la part des choses en la réfutant car elle n’entre pas dans un certain répertoire. Je pense que c’est une vision intelligente de travail.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

J’en ai tellement. En termes de compo, Danger Mouse, Greg Kurstin, Emile Haynie, Bjorn Yttling, Rick Nowels, Ryan Tedder, Paul Epworth, Alessandro Alessandroni. Pour ce qui est du mixing, je dirais Shawn Everett, Serban Ghena, Tom Elmhirst et David Wrench. Récemment, j’ai découvert un album de Zero 7 qui s’intitule « When it Falls » mixé par un certain Phill Brown et pour étre honnête, je suis obsédé par la qualité du mixing. En gros, ces noms sont des personnes que j’écoute tout le temps et cela depuis des années et ne cesseront jamais d’être de plus innovant en termes de qualité sonores et de vision musicale.

Comment évaluez vous la scène musicale en Tunisie?

Trop forte. Il y a de tout et le nombre de talent est incroyable. Quand tu croises un génie, tu en croises deux autres quelques heures plus tard. Il y’en a d’ailleurs de tous les styles, Rock, Rap, R&B, Synthwaves, World Music, Country et Celtic. C’est une véritable caverne d’Alibaba du son.

Est ce que vous préparez quelque chose en ce moment?

Yes ! mon 3ème projet sort dans quelques mois «  Icarus 2 » après deux ans que je reviens là-dessus. J’ai hâte qu’il sorte. Il est bien abouti et j’en suis très fière. C’est un gros mélange entre musique orchestrale, atmosphérique, planante, signaux radios inspiré du travail de recherche des Magnétars. Un magnétar est un objet incroyablement dense et exotique dont les champs magnétiques sont des millions de fois plus puissants que l’aimant le plus puissant que l’on pourrait retrouver sur Terre. Bref, c’est un objet en éruption émettant des ondes radios que je trouve intéressants.

Quels sont vos objectifs professionnels ?

Faire beaucoup plus de live, mixer beaucoup plus de musique, construire un nouveau studio et produire beaucoup plus de gens. J’adore ce que je fais, profitez de moi tant que je suis envie !!!

Parlez nous de vos futures collaborations ?

En faite, il y a pas mal de projet en route. Y’a certains dont je peux parler comme d’autres non. Entre du scoring pour deux séries à venir, j’ai 5 Ep que je produis actuellement pour divers artistes comme Hind Dendani, une chanteuse incroyable de R&B/Soul. Je produis aussi un projet avec Sheezy, mon petit cousin, celui de mon groupe “En Ole Taalta” avec qui je suis avec Jileni Zehani en Tunisie et Katri Hatevonen de Finlande, celui du groupe de Rock CrowZ. Il y a aussi 4 albums en cours de production, celui de Aza qui est très différent de ce que je fais dans ma vie et que j’ai hâte de le finaliser. Celui de Lewa, ma soeur que je produis avec Maurice Maguena et Mehdi Jalel (Same Team) ainsi que quelques singles pour divers artistes aussi. Y’a de quoi étre Busy!!

Votre message pour la Tunisie?

Il y a tellement de choses que j’aime en Tunisie. J’aime vraiment ce pays, je ne peux pas en citer parce qu’à chaque fois je vis de belles choses. Par contre, j’aime pas du tout la chaleur en été et y’a des moments oû je remets en question ma survie dans ce climat!. Sinon,  pour ce qui est de l’administration, les cadres ne sont pas du tout tendre avec les étrangers, si vous me lisez faites quelque choses, on aime votre pays mais vous nous poussez à le fuir chaque jour!

 

 

 

 

 

T

 

 

 

Share.

Leave A Reply