Festival d’été d’Ezzahra: Syncope et CrowZ s’imposent avec brio

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Organisé par le café culturel Paul Klee Ezzahra,  Blast Alpha a réuni Syncope et CrowZ pour une délicieuse soirée le 21 juillet au théâtre municipal d’Ezzahra. Entre Hard Rock et Rock Alternatif/Progressif, les deux jeunes clans ont réussi à mettre le feu malgré des conditions défavorables. 

A/ Les deux groupes ont joué leur propre musique :

Marre d’écouter de vieilles chansons reprises par des milliers comme Creep de Radiohead ou Californication de Red Hot Chili Peppers? Crowz et Syncope ont mis à l’écart cette vieille besogne pour ainsi passer à une étape plus cruciale dans leurs carrières qui paraît si prometteuse.

A Gauche, Mohammed Hmida (Batteur de Syncope) A droite, Bechir Jelassi (Batteur de CrowZ)

B/: Syncope en pleine effervescence:

Formé en 2015 par Nairouz Mastouri, Amir Boufaroua et Dali Znaidi, Syncope a subi des changements au niveau des membres au sein du groupe notamment avec l’entrée en jeu de Aziz Ghoula ( Guitare rythmique) et d’Achref Rahoui ( Chant) qui composeront ” Far Away” et ” Troublemaker”. Fort inspiré d’ACDC et de Guns’N Roses, Syncope a su s’exigé au fur et au mesure sur scène en fréquentant des cafés culturels comme The whatever saloon et l’étoile du nord avec leur nouveau membre à la batterie Mohammed Hmida en 2018 tout en gardant l’esprit d’évolution dans leur culture musicale pour ainsi faire naître leur tout premier Album Ep qui s’intitule ” A Human State” par lequel Syncope émet les faux leaders en question en projetant un clin d’oeil à Cronus ( Cronus Delusion) ainsi que ” You’re a lie ” qui laisse à méditer quelques esprits rebelles sur la situation actuelle du monde.

C: Une remarquable présence sur scène pour Achref Rahoui  ( Syncope ) et Alaeddine Omri (CrowZ) :

Chacun sa musique et son empreinte vocale, deux monde à la fois proche et différents, c’est ce que nous a fait comprendre Ale Omri et Achref Rahoui dans la soirée de Blast Alpha qui n’ont pas hésité une seule seconde à mettre le feu sur scène. Avec sa voix de tonnerre retentissante, Rahoui a largement fait son boulot de chanteur. Tout comme le vocaliste de Syncope, Omri a su dévoilé son aura sur scène avec sa voix à la fois douce et expressive pour subjuguer encore une fois le public avec deux nouveaux titres de leurs nouvel album qui paraît être bien élaborés avec sa bande.

D: Les deux groupes se sont imposés malgré quelques problèmes:

Une prise de son juste avant une heure du concert ne dévoile rien de bon qui va, sachant que les deux groupes sont venues de loin pour perfomer leur musique.

Des mal entendues par ci, des entêtements par là ainsi que des acharnements commises par les organisateurs ont contribué à déséquilibrer les artistes, notamment par leur manque de professionnalisme et de leurs indifférence générale sur le plan technique ( Mauvaise gestion de matérielle, absence de micro sur scène devant le public, retard injustifié de la part de l’organisation).

Heureusement que les deux clans ( Syncope et CrowZ )  ne sont pas pris au piège du stress et ont réussi à garder leur sang froid pour faire preuve de ténacité, de bons sens et surtout d’expériences en ce qui s’agit de complications. Tout ça nous ramène à la  même question qu’on se pose après chaque événement musical, quand est ce que on aura droit à une organisation digne d’un concert de musique sans la présence d’un haut placé du gouvernement ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share.

Leave A Reply